Resort 14

En continuant dans le style architectural et sophistiqué de ses dernières collections, Resort 2014 propose un nouveau principe de féminité basé sur la superposition de volumes différents. En effet, la silhouette est étudiée de façon géométrique à la manière des couturiers français des années soixante comme Cristobal Balenciaga et Dior, mais avec un goût décontracté contemporain. Des petits manteaux trapèze en macramé ou en organza brodé en fil se superposent à des amples robes-pantalon en taffetas imprimé qui ressemblent à de longues jupes hyper glamour. Ou bien des chemises de forme carrée assorties à des jupes en ligne tulipe, des parkas forme œuf avec des pantalons masculins classiques: des lignes carrées assorties qui croisent celles qui sont plus arrondies et souples. On retrouve le même principe géométrique dans les robes individuelles, ou dans les jupes où la découpe du cercle est toujours interrompue par des bords carrés coupés en biais ou en panneau. En outre, l’utilisation de transparences ou du layering rend le contraste des volumes et des lignes plus articulé et intéressant. Les tissus, en effet, jouent un rôle important dans la définition de la silhouette: les organdis unis imprimés et brodés utilisés aussi comme doublure, l'ottoman en soie lin, le taffetas soutiennent les formes et les rendent lisibles, par contre le tissu viscose crêpe Marocain, le jersey de soie et le double point Georgette assurent la fluidité et mettent en évidence le côté sensuel de la collection. En ce qui concerne les couleurs, la palette s’articule sur des tons neutres et sophistiqués comme le rose poudre, le blanc porcelaine, le rose très pâle, le bleu outremer et le noir souvent   assortis ensemble, avec l’intervention violente et scénique du fuchsia et du rouge laqué. Les différentes couleurs fusionnent dans l’impression en un dessin floréal très stylisé où les pleins et les vides sont modulés par des couleurs neutres et des couleurs vives avec l’intervention graphique du noir.

 

ita eng fra